Audrey et Brigitte à l’atelier d’insertion Femmes ACTIVES de Saint-Denis

 

Dès le début il m’a semblé évident que la marque soit fabriquée en France. Non seulement pour valoriser les savoir-faire, mais aussi dans un esprit écologique de limiter l’impact carbone.

Au-delà de la fabrication française, il était important d’avoir un impact positif lors de la production. Il ne s’agit pas seulement des matières, mais aussi surtout des personnes.

C’est ainsi que j’ai découvert les ateliers d’insertion qui permettent à des personnes éloignées de l’emploi de reprendre confiance en elles.

Le processus de création

Les produits sont imaginés, dessinés et prototypés à Paris avec notre maroquinière, avant d’être confiés aux ateliers d’insertion professionnelle partenaires. J’apporte directement les matières aux ateliers, où les femmes se chargent alors de la coupe, de la couture et de l’assemblage. Elles sont des ressources précieuses. C’est ainsi sur le conseil de Nassima qu’on a ajouté un ruban tricolore à l’intérieur des protège-passeports !

Je privilégie toujours la qualité à la quantité, et c’est pourquoi les productions se font en petites séries. Nos produits sont intemporels et donc peuvent se porter tout au long des saisons. Je cherche à développer toujours de nouveaux produits selon vos demandes, qui soient de vraies alternatives à la fast fashion.

Nassima fabrique les protège-passeport WWoW à Saint-Denis
Nassima fabrique les protège-passeport WWoW en France, à Saint-Denis.
Création des boucles d’oreilles Daisy avec nos chutes de Piñatex®

Zéro Déchet et Upcycling

Pour boucler la boucle, on poursuit un objectif de zéro déchet. En partant de matières recyclées, je me suis dit que c’était dommage de finir par jeter de la matière.

Tout a commencé avec les encoches des porte-cartes, en forme de demi-lunes. Plutôt que de les jeter à la poubelle, je me suis dit qu’elles seraient plus belles aux oreilles. Ainsi est né la première paire de boucle d’oreilles Donna, avant que d’autres bijoux n’arrivent progressivement.