Publié le

Nos livres féministes préférés

Parce que je suis devenue consciente de la cause des femmes après des rencontres, mais ce sont mes lectures qui m’ont rendues féministe. Voici mon best-of ! La liste est donc hautement subjective 😉

Cliquez sur les images si vous voulez vous les procurer.

Les romans

Le Pouvoir par AldermanLe pouvoir – Naomi Alderman

Et si les femmes prenaient enfin le pouvoir dans le monde entier ? Aux quatre coins du monde, les femmes découvrent qu’elles détiennent le « pouvoir ». Du bout des doigts, elles peuvent infliger une douleur fulgurante. Et même la mort. Soudain, les hommes comprennent qu’ils deviennent le « sexe faible ». Mais jusqu’où iront les femmes pour imposer ce nouvel ordre ?

À travers plusieurs points de vue, allant du religieux, au politique en passant par les medias, Naomi Alderman dénonce de nombreux problèmes actuels en poussant le schéma d’inversion au maximum. Un récit de science-fiction qui laisse penseuse.

 

Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage – Maya Angelou

Ce classique de la littérature américaine raconte l’enfance de Maya Angelou dans l’Amérique des années 60 à travers son éducation avec sa grand-mère maternelle dans le sud des États-Unis. À l’époque où le racisme faisait encore des victimes, cette enfance singulière est marquée par la lecture, sa résilience et la construction de la figure féministe que l’on connait.

Les Manifestes

Les Glorieuses – Rebecca Amsellem

Parmi les militantes dont les voix retentissent, il y a Rebecca Amsellem, économiste et fondatrice de l’association Les Glorieuses. Sorti en avril 2018, son premier ouvrage raconte son quotidien de militante féministe et la croissance de son projet, tout en rendant hommage aux femmes qui l’inspirent, hier et aujourd’hui. Des chroniques qui se suivent sans se ressembler, si ce n’est cette même envie de faire porter sa voix. Dans la continuité de la newsletter hebdomadaire indispensable.

 

 

Nous sommes tous des féministes – Chimamanda Ngozi

À l’origine de ce texte [We Should All Be Feminists], devenu un best-seller, se trouve un discours devenu culte, prononcé à l’occasion d’une conférence TEDx en 2012. Des bribes du plaidoyer ont ensuite été samplées dans une chanson de Beyonce, Flawless, permettant à l’intervention et au texte de Chimamanda Ngozi Adichie de gagner en audience. C’est le ton de l’humour qui domine dans ce discours intelligent sur la force de l’éducation et qui véhicule une vision positive du féminisme.

Extraits : « Partout dans le monde, la question du genre est cruciale. Alors j’aimerais aujourd’hui que nous nous mettions à rêver à un monde différent et à le préparer. Un monde plus équitable. Un monde où les hommes et les femmes seront plus heureux et plus honnêtes envers eux-mêmes. Et voici le point de départ : nous devons élever nos filles autrement. Nous devons élever nos fils autrement.»

Les poétiques

Lait et Miel – Rupi Kaur

3 millions de personnes (!) sur Instagram ne s’y trompent pas. La plume de Rupi Kaur est unique et sait faire passer avec les mots justes des émotions intenses. On ressort de la lecture comme d’une conversation avec une amie proche, à qui on aurait osé parler avec notre coeur. Rupi Kaur est cette amie. Ses textes sont d’une intensité rare.

 

 

 

Salt – Nayyirah Waheed

Lancée avec son compte Twitter et Instagram (près de 800K personnes l’y suivent), Nayyirah Waheed a la plume aiguisée et sait en peu de mots transmettre les émotions les plus fortes et qu’on a toutes vécues. Droit au but, ses mots abordent tous les thèmes de la vie d’une femme, de l’amour de couple à l’amour familial en passant par le sexe, l’amitié et le racisme. Pour l’instant disponible uniquement en anglais, on se laisse porter par la poésie et on ressort plus belle et forte de cette lecture indispensable.

 

Les bandes dessinées

Les Culottées – Pénélope Bagieu

Deux tomes publiés après le succès rencontré sur le blog de la dessinatrice et qui brossent les portraits de 30 femmes incroyables et (parfois) oubliées des livres d’histoire. 30 femmes donc, qui un jour ont eu une influence considérable sur l’égalité hommes-femmes en n’en faisant qu’à leur têtes. 30 portraits inspirants parmi tant d’autres pour faire de nous les Culottées d’aujourd’hui bien sûr! À dévorer sans modestie.

Et les autres

Le second sexe – Simone de Beauvoir

Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne – Olympe de Gouges

Une chambre à soi – Virgina Woolf

Une vie – Simone Veil, dont on a déjà parlé ici

La servante écarlate – Margaret Atwood. Livre le plus lu aux États-Unis en 2017 (!), sans doute grâce à la série éponyme. On vous en reparle bientôt !

 

Vous les avez tous lu ?

D’autres pistes sont  et . Mais surtout  et .

Publié le

Made in France : C’est quoi ?

Made in France bleu blanc rouge

La mention « Made In France » fait référence à l’origine de la fabrication d’un produit d’une entreprise.
Ces trois petits mots sont devenus un argument de vente clé reflétant les savoir-faire et les valeurs de la France. Selon la représentante du label France Terre Textile « entre 2011 et 2015, le nombre de produits labellisés ’Fabriqué en France‘ a été multiplié par quatre » pour la simple et bonne raison qu’une réelle attente s’est développé chez les consommateurs français. En effet, en 2014, 1 français sur 2 déclarait favoriser le Made in France lors de ses achats contre 39% en 1997.

Mais quelle différence est-ce que ça apporte ?

Un Gage de Qualité

Le made in France c’est déjà un gage de qualité, car cette indication garantit une meilleure traçabilité sur la provenance des matières premières utilisées ainsi que la manière dont elles sont traitées grâce à la transparence de ces entreprises. C’est suite à une crise de confiance des consommateurs concernant la provenance et les conditions de fabrication de différents produits qu’un réel marché s’est ouvert aux entreprises françaises.

En plus d’assurer une production de qualité avec des finitions réussies et un design d’excellence, l’engagement d’une fabrication sur notre territoire permet de préserver le savoir-faire artisanal et industriel français.

C’est un fait : le Made in France rassure.

Continuer la lecture de Made in France : C’est quoi ?

Publié le

#Fashionrevolution

FashRev_BrandAssetsforSocialMedia_11-460x460

Souvent, en magasin, l’oeil est attiré.
Par un dessin, une forme, une couleur, un détail.
On se rapproche.
On prend l’objet en main.
D’abord avec délicatesse et puis avec une certaine frénésie.
On se met à l’explorer sous toutes ses coutures.
On vérifie qu’on pourra en faire un compagnon à vie.
Qu’il sera apte à nous accompagner dans la réalisation de nos rêves.
Que ce sera celui qui fera de nous celle que nous voulons être.

Viens alors le moment de regarder sa composition. Les matières qui se cachent derrière cette attirance presque physique pour l’objet devenu convoité. On vérifie qu’il est bien conforme à nos valeurs. Car si l’on a l’oeil entrainé, parfois on peut se tromper. La qualité c’est les matières. La qualité c’est le « made in ».

Et là, souvent, c’est le drame.

Des matières animales.
Un soupçon de soie ou de laine qui gâche un vêtement qui aurait été parfait.
Un « made in RPC » qui sonne comme le glas de la surconsommation faite au plus bas prix.
RPC c’est la République Populaire de Chine.
Plus joli que « made in China » certes, mais l’endroit ne change pas en changeant de nom.

Qui l’a fait?
Parfois un énigmatique « Designed in France » nous donne une indication.
Rarement en sait-on davantage.

Mais ça, c’était avant. 

Continuer la lecture de #Fashionrevolution

Publié le

Les soldes ?

femme-qui-fait-du-shopping-11067162kjywe

Tous les six mois c’est la même rengaine : impossible de faire plus de quelques pas dans la rue sans voir ces panneaux aux couleurs criardes avec leur chiffres qui font les yeux doux à nos portes-monnaies de braves gens.
« Tout à -50% »
« Jusqu’à -70% »

Comment résister à cet appel?

giphy.gif

Quelle affaire on ferait surtout ! Réussir à avoir ces merveilles vestimentaires qu’on regarde du coin de l’oeil depuis le début de la saison, enfin on pourrait réussir à l’avoir sans donner trop de sous aux marques! On sortirait donc gagnant de l’éternel duel consommateur vs. marques?


Continuer la lecture de Les soldes ?

Publié le

The women are doing everything

 

Femme multitaches.jpg

Today’s post is a guest post by Gina Dunn, that I was lucky enough to have met throughout the past year. Her smile and determination usually gives me so much energy to keep on working towards my goals.

Here goes Gina.

***

Salomé, the Belgian – French world traveling handbag designer was schooling me on the ways of the world in places such as South-East Asia.

She’s a bit of a walking contradiction. Though petite in stature, she’s got grand goals for herself, her company and the world. In the land of foie gras, boeuf bourguignon, and high end cheese, she is vegan. So is her accessories company Wonder Women of the World, comprised mainly of handbags.

The handbags are made with traditional weavings from some of the places to which she has traveled like Cambodia, Vietnam and Laos. They are also a celebration of the long tradition and heritage of the women who made them.

As Salome spoke of the culture of weaving, mentally I was transported to an evening of women of various generations sitting together outside carrying on a craftsmanship that transcended to other times gone by while the sun cast a golden hue on the wrinkled as well as the youthful hands of weavers. When speaking of their inspiration for patterns, “Sometimes it’s simply a crack in the wall” she tells me. She noticed in many of these places, the women are doing everything including taking care of the family, cleaning the house, working in fields as well as weaving. She was in awe of their strength and power.

Like most women, Salome experienced the frustration of needing to change her handbag when life goes from day to night or to match an outfit. We’ve all made the switch only to have left our wallet or metro card in the other handbag. Salomé’s solution, don’t change the bag. Change the way you use it. Take out the strap and you have your day bag, take it off and there comes your evening clutch.

The handbags themselves are constructed in France and made from material such as cotton and PU. She is also looking to experiment with leathers made from materials like banana peels and pineapple skin.

Salomé isn’t just celebrating women. She’s empowering them as well. Femmes Actives, a French association she partners with, teaches skills to women that will make them more employable.

IMG_2006+.JPG

Her ultimate dream is for Wonder Women of the World to be representative of women from all countries. As the interview was wrapping up, she handed me a tote. Imprinted big and boldly was the company logo, Wonder Women of the World with the tagline, « We Are All Women ».

I’d argue Salome is empowering us all (both men and women) by setting the example that women’s empowerment can come in the form of tying tradition with the new as well as the idea of entrepreneurship for all.

***

To empower artisan women, you can preorder a WWoW accessory.

Feel free to comment on this post for any question !

Gina Dunn is on LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/ginavdunn/fr