Publié le

6 Conseils éthiques pour un été de rêve

Conseils pour un été éthique

C’est l’été ! Lorsque le thermomètre monte, on n’a qu’une envie c’est de partir se mettre les doigts de pied en éventail, le plus près possible d’un point d’eau si possible. Plage, bronzage et apéro deviennent les mots d’ordre, qui permettent de distinguer les jours les uns des autres, avant que les siestes ne les fassent complètement disparaitre. Envolées les bonnes habitudes éthiques acquises tout au long de l’année ! Pourtant, pas de vacances pour notre impact écologique! Heureusement, il y a des solutions pour limiter notre impact et augmenter notre plaisir.

1. Moins mais mieux

Les vacances c’est le moment de déconnecter, de prendre du temps pour soi et de savourer chaque instant ! Avec un programme chargé comme son agenda de travail, c’est tout de suite plus difficile. Alors on allège. On ne fait pas 15 villes en 15 jours, mais 4 ou 5. On prend le temps d’être sur place. De voir la vie qui s’écoule. On ralentit, tout simplement. Au final, on se rend compte qu’on est plus reposé, qu’on connait mieux les petites ruelles et qu’on a plus de photos de gens plutôt que celles de monuments. Au lieu d’enchainer les visites, on améliore ses expériences de partage et de convivialité. On fait donc moins, mais on le fait mieux, plus posément.

2. Voyager léger

En commençant par ses bagages : on prend moins d’affaires, et uniquement les essentielles, celles qu’on adore et qu’on va porter sans s’en lasser.
L’idée c’est que tous les objets qu’on emporte au cas où sont généralement inutiles et peuvent se retrouver une fois sur place. Finalement, on n’a besoin que de quelques affaires, même pour un voyage de plusieurs semaines.
Voyager léger permet ainsi de s’alléger l’esprit. On voyage plus tranquille si on sait qu’on n’a rien à perdre dans son sac, qu’on peut le porter pendant plusieurs heures si besoin, et que tout est à portée de main.
Les minimalistes du voyage peuvent faire baisser leur sac jusqu’à 5/6kg. Pour ma part je pense qu’autour de 8kg on a l’essentiel en se faisant plaisir. En n’oubliant pas son passeport, à jour, dans son protège-passeport WWoW bien sûr !

3. Manger local

En vacances, on a plus très envie de cuisiner. Plutôt que des plats tout fait qui remplacent cette corvée, mais déplacent le problème sur la planète et notre intestin, le mieux c’est de s’essayer à la cuisine locale. On fait confiance aux stands de marché qui font le plein, et on n’hésite pas là aussi à manger moins mais mieux en mangeant directement les fruits et légumes sur les marchés. Un bout de pain, quelques tomates fraiches, des tranches d’avocat. Que demander de plus ?
Bien sûr, on a emporté sa paille réutilisable, et ses couverts en bambou pour ne pas laisser de trace derrière soi.

4. Zéro déchet

Le plus gros dilemme c’est bien celui-là. Loin de ses habitudes et n’ayant emporté que l’essentiel (cf. point 2!), on n’a pas tout l’attirail pour éviter une surproduction de déchets. On a parlé de la vaisselle réutilisable, mais il y a aussi l’incontournable gourde sans BPA, et l’originale poubelle de poche en plastique recyclé.
Pour les produits cosmétiques, et dans l’optique d’alléger aussi son sac, on aura emporté un savon qui sent bon, un shampoing solide, et un déodorant solide.
Pour éviter les piqures de moustique, on aura choisi son huile essentielle préférée, et s’il y a eu des ratés, on reste sur des solutions naturelles.

5. Se protéger

On oublie pas de se protéger du soleil, et de protéger les océans en même temps !
D’abord en choisissant une crème solaire vegan éthique. Ma préférence va à celles des Laboratoires Biarritz, découvertes par hasard et dont j’adore l’odeur et la texture fluide. Certifiées Bio, il y a un grand choix d’indices solaires et de format. Dans l’idéal, on la met après la baignade pour éviter la surconsommation !
Pour les lunettes de soleil, on choisit une marque engagée ou éthique. Paris celles présentées par Happy New Green, notre préférence va à Jimmy Fairly qui offre une paire à une personne dans le besoin pour toute paire achetée.
Le soleil est nécessaire à notre fonctionnement, grâce à son apport en vitamine D. Mais une trop forte exposition est la source de problèmes, dont le vieillissement prématuré de la peau. Donc on évite les concours de bronzage et on reste à l’ombre entre 12h et 16h !

6. Souriez !

Maintenant que vous savez comment continuer à être éthique en vacances, vous pouvez relâcher la pression et sourire ! Un sourire ouvre souvent bien des portes et met à égalité. En souriant à un inconnu, il n’est plus un étranger, mais un ami. Le sourire est universel et va au-delà des langues. C’est un signe qui ne trompe pas. Alors, n’hésitez pas à le consommer – sans modération !

Bel été éthique !

6 Conseils éthiques pour un été de rêve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *