Publié le

Journée Internationale des Droits des Femmes

Aujourd’hui c’est le 8 Mars.

Quand on a créé une marque pour l’empowerment des femmes, c’est donc plutôt une journée importante. C’est l’occasion de rappeler la raison pour laquelle on existe, et qui fait notre différence.
J’ai donc eu envie de marquer l’événement, tout d’abord en créant un événement. Mais cela n’a pas pu aboutir – pour l’instant.

Alors je me suis dit que j’allais créer une offre spéciale.

Pas le genre avec des bouquets de fleurs offerts aux femmes – et qui ne font que renforcer les stéréotypes genrés. Toutes les femmes n’aiment pas les fleurs. Et, surtout, toutes les femmes n’ont pas spécialement envie de s’occuper de leur intérieur en l’agrémentant de fleurs. Plutôt une offre du genre qui vous fait penser Yes we can!, qui donne la pêche alors même que sont rappelés en ce jour les terribles chiffres liés aux inégalités de genres : les femmes sont payées 16% de moins que les hommes, 9% à poste égal, sur une vie ce serait près de 300.000€ qu’elles gagnent en moins que les hommes, etc.

L’idée germe alors de soutenir encore davantage En Avant Toutes!, l’association à qui on reverse 5% de chaque vente pour l’aider à notre échelle à lutter contre les violences faites aux femmes.
Car oui, aujourd’hui on ne fait pas que célébrer les femmes, comme certains tendent à nous faire le faire croire. Les femmes incroyables sont à célébrer tous les jours; au même titre que les hommes incroyables d’ailleurs.

Aujourd’hui c’est la Journée Internationale des Droits des Femmes.

Chaque mot dans cette dénomination a son importance.

Journée : car il faut bien préciser que ce n’est qu’un jour. L’avantage de ce mot c’est qu’il est féminin. On peut dériver dessus en le décomposant. Jour – Née. Le Jour où elle est Née. Le premier jour du reste de nos vies?

Internationale : car ce n’est pas que la situation en France qui nous préoccupe. Si on a déjà acquis de nombreux droits comparés à d’autres pays, le combat n’est pour autant pas gagné. Tant qu’il y aura dans le monde une femme subissant une inégalité de genre, ce seront toutes les femmes qui en pâtiront. La belle infographie du Monde nous rappelle que les femmes sont moteurs de la croissance.

Des Droits : car il s’agit bien là du coeur du sujet. On ne dit pas que hommes et femmes sont égaux en tout. Il y a des différences, qu’elles soient physiques, ou autres. Les droits doivent être les mêmes. Point. Un emploi doit être attribué en respectant des critères de capacités, non de genres. De même que le salaire. La confiance. Le pouvoir.

Des Femmes : car, bien évidemment, ce n’est pas une femme en particulier qui est concernée, mais toutes les femmes. Le sujet doit être porté collectivement par les femmes, avec pour force leur diversité. La voix des unes doit permettre aux autres de se faire entendre. Le mouvement TimesUp permet ainsi aux femmes médiatisées de porter la voix des femmes qui subissent la même chose sans avoir la voix médiatique pour se faire entendre.

À chacune d’entre nous de faire porter notre voix pour celle qui subit et ne parle pas.
Seule on est séparées –
Ensemble on est plus fortes.

Empowered Women Empower Women

#WeareWWoW
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *