Publié le

Made in France : C’est quoi ?

La position de WWoW sur le Made in France

La mention « Made In France » fait référence à l’origine de la fabrication d’un produit d’une entreprise.
Ces trois petits mots sont devenus un argument de vente clé reflétant les savoir-faire et les valeurs de la France. Selon la représentante du label France Terre Textile « entre 2011 et 2015, le nombre de produits labellisés ’Fabriqué en France‘ a été multiplié par quatre » pour la simple et bonne raison qu’une réelle attente s’est développé chez les consommateurs français. En effet, en 2014, 1 français sur 2 déclarait favoriser le Made in France lors de ses achats contre 39% en 1997.

Mais quelle différence est-ce que ça apporte ?

Un Gage de Qualité

Le made in France c’est déjà un gage de qualité, car cette indication garantit une meilleure traçabilité sur la provenance des matières premières utilisées ainsi que la manière dont elles sont traitées grâce à la transparence de ces entreprises. C’est suite à une crise de confiance des consommateurs concernant la provenance et les conditions de fabrication de différents produits qu’un réel marché s’est ouvert aux entreprises françaises.

En plus d’assurer une production de qualité avec des finitions réussies et un design d’excellence, l’engagement d’une fabrication sur notre territoire permet de préserver le savoir-faire artisanal et industriel français.

C’est un fait : le Made in France rassure.

Une Nécessité Économique

D’un point de vue économique, le Made in France permet entre autres de relancer la croissance et l’emploi. Cependant, les entreprises ont pendant longtemps fait le choix d’éloigner leur production de la France pour des raisons financières. Ces délocalisations permettaient aux entreprises de profiter d’une main-d’oeuvre moins coûteuse, d’une législation plus flexible ainsi que de taxations moins élevées. La France a été impactée par ces départs mais tente coûte que coûte de redorer son image afin d’inciter les entreprises à se redévelopper sur son territoire. Car le chômage engendré par la délocalisation représente tout de même plus de 36.000 emplois par an.

Cependant, selon la FIMIF, si les consommateurs privilégiaient le Made in France 1 fois sur 2 pour leurs chaussures et 1 fois sur 3 pour leurs vêtements, plus de 160 000 emplois seraient créés.

Des Garanties Sociales

Derrière chaque produit se cache une histoire, très souvent écrite par une personne, une personne qui a donné de son temps et de son énergie pour réaliser le sac que vous portez fièrement mais dont vous ignorez toutes les conditions de fabrication.

Repartons en 2013, au Bangladesh, où l’effondrement d’un atelier de confection de plusieurs enseignes de mode internationale causa la mort de plus d’un millier de personnes et en blessa plus de 2000. Si cet incident a été le plus médiatisé, ce genre d’accident permet de réfléchir et de remettre en cause tout un mode de fonctionnement.

Or le Made in France assure quant à lui des conditions de travail satisfaisantes avec un salaire minimum légal, des infrastructures convenables et une durée de travail encadrée.

Cette indication concernant l’origine de fabrication a pris de l’ampleur depuis quelques années grâce à une conscience collective qui s’est mis en place petit à petit. Les consommateurs sont de plus en plus sensibles aux conditions de fabrication des produits et portent donc une plus grande importance à l’aspect éthique et écologique des marques.

Une Logique Écologique

L’industrie textile peut elle aussi causer des dommages environnementaux et sanitaires importants. Prenons l’exemple du jean confectionné dans certains pays en développement qui nécessite une teinture spécifique. Les bandes de cotons sont chauffées dans une eau contenant plusieurs produits chimiques et seront par la suite passées à la centrifugeuse. Puis cette eau polluée sera déversée dans des rivières voisines ce qui rendra l’eau non potable et engendrera la disparition des poissons aux alentours. Les normes françaises empêchent quant à elles de telles actions de se produire, ce qui préserve donc l’environnement.

Le Made in France permet également de réduire les émissions de gaz à effet de serre engendrées par le transport ou les importations de produits car ceux-ci sont fabriqués localement. Par ailleurs, 16 % des émissions de gaz à effet de serre proviennent des transports et une grande proportion de ce nombre est due à l’acheminement des produits fabriqués en Chine.

Qu’en est-il chez WWoW ?

Au vu de ces différents points, chez WWoW nous avons décidé de privilégier le Made in France afin de promouvoir le savoir-faire et la qualité française dans des produits qui respectent également l’environnement.

Le but premier ayant été de soutenir l’emploi en France mais plus particulièrement celui des femmes actuellement en insertion professionnelle pour leur permettre de retrouver confiance en elle et les aider à regagner le monde du travail.

Au coeur de l'atelier d'insertion à Saint-Denis (93), la fabrication française nous tient à coeur chez WWoW. Vegan et engagé pour des accessoires toujours stylés et au design travaillé.
Au coeur de l’atelier d’insertion à Saint-Denis (93) avec lequel nous travaillons; la fabrication française nous tient à coeur.

 

Et vous quelle importance portez-vous au Made in France ?

Publié le

#Fashionrevolution

Souvent, en magasin, l’oeil est attiré.
Par un dessin, une forme, une couleur, un détail.
On se rapproche.
On prend l’objet en main.
D’abord avec délicatesse et puis avec une certaine frénésie.
On se met à l’explorer sous toutes ses coutures.
On vérifie qu’on pourra en faire un compagnon à vie.
Qu’il sera apte à nous accompagner dans la réalisation de nos rêves.
Que ce sera celui qui fera de nous celle que nous voulons être.

Viens alors le moment de regarder sa composition. Les matières qui se cachent derrière cette attirance presque physique pour l’objet devenu convoité. On vérifie qu’il est bien conforme à nos valeurs. Car si l’on a l’oeil entrainé, parfois on peut se tromper. La qualité c’est les matières. La qualité c’est le « made in ».

Et là, souvent, c’est le drame.

Des matières animales.
Un soupçon de soie ou de laine qui gâche un vêtement qui aurait été parfait.
Un « made in RPC » qui sonne comme le glas de la surconsommation faite au plus bas prix.
RPC c’est la République Populaire de Chine.
Plus joli que « made in China » certes, mais l’endroit ne change pas en changeant de nom.

Qui l’a fait?
Parfois un énigmatique « Designed in France » nous donne une indication.
Rarement en sait-on davantage.

Mais ça, c’était avant. Avant WWoW.

J’ai créé WWoW pour répondre à ces questions.

WWoW présente des accessoires beaux, utiles, et transparents sur leur fabrication.

C’est simple : les produits sont imaginés dans notre atelier à Paris avec notre maroquinière, puis fabriqués par de merveilleuses femmes en insertion professionnelle en région parisienne.

Chaque collection est faite en intégrant des textiles ethniques que l’on a été cherché au plus près des artisanes. Cela nous permet de valoriser les savoir-faire locaux et d’assurer la continuité des traditions artisanales.

WWoW, c’est l’alliance de belles matières sans cruauté avec les plus beaux tissus du monde.

Les femmes sont dans le coeur de WWoW. Les femmes parlent aux femmes. C’est le pouvoir de la sororité.

Féminin.

Éthique.

Responsable.

Publié le

Les soldes ?

Tous les six mois c’est la même rengaine : impossible de faire plus de quelques pas dans la rue sans voir ces panneaux aux couleurs criardes avec leur chiffres qui font les yeux doux à nos portes-monnaies de braves gens.
« Tout à -50% »
« Jusqu’à -70% »

Comment résister à cet appel?

giphy.gif

Quelle affaire on ferait surtout ! Réussir à avoir ces merveilles vestimentaires qu’on regarde du coin de l’oeil depuis le début de la saison, enfin on pourrait réussir à l’avoir sans donner trop de sous aux marques! On sortirait donc gagnant de l’éternel duel consommateur vs. marques?


Ehhhh non !

giphy (1).gif

Vous vous en doutiez bien.
Cet article n’est pas juste pour vous annoncer certaines remises (on y vient), mais plutôt pour faire le point sur le système des soldes et avec lequel WWoW tente tant bien que mal de faire.

J’ai travaillé dans le prêt-à-porter donc j’ai quelques notions du sujet.

En vrai, il est très rare qu’un produit se vende au prix fort. Entre les ventes privées en boutiques, les remises fidélités et les autres promotions de saison, certaines marques ont parfois du mal à retrouver les articles qui ont été vendu plein pot lorsque la répression des fraudes le leur demande.
Car la mode grand public n’est pas faite pour être vendue au prix fort. Ce prix ne sert qu’à fixer un référentiel dans l’esprit du consommateur. Selon le vieux dicton : « plus c’est cher, plus c’est bien ». [Ce même esprit qui nous fait acheter des mauvaises bouteilles de vin car l’étiquette est plus belle (lisez « chère »).]
Et les marques de se dégager une marge* d’autant plus forte, qui leur servira à payer les publicités 4x3m qui ornent nos belles avenues et quais de métros chéris.

Je m’emballe mais vous voyez le topo. Généralement (car il y a des exceptions) les grandes marques gonflent leurs prix pendant l’année pour s’assurer des marges profitables, et nous faire croire à la bonne affaire pendant les soldes, alors qu’en fait le véritable prix devrait être le prix soldé.

etiquette2.png

N’oublions pas que les vraies soldes, ce sont les marques de fast fashion qui les font sur les rémunérations des ouvrières textiles dans des pays où le minimum de salaire n’est pas forcément la règle.

Ultra fin, le porte-carte slim Terra en Piñatex Argenté avec un tissu Gris Montagnes
Notre porte-carte Terra en Piñatex avec un ikat cambodgien, et fabriqué en France.

Au contraire desdites marques WWoW cherche plutôt à payer plus que moins les jolies femmes qui font vos accessoires.

Notre envie c’est de vous proposer les accessoires dont vous avez besoin à un prix juste, qui nous permette de poursuivre notre mission d’empowerment des femmes. On ne gonfle donc pas nos prix pour les réduire ensuite pendant les soldes. On évite certains coûts superflus comme ceux qui embellissent nos rues, et on limite notre distribution aux boutiques qu’on aime vraiment. On compte plutôt sur vous pour parler de WWoW autour de vous

Publié le

The women are doing everything

 

Femme multitaches.jpg

Today’s post is a guest post by Gina Dunn, that I was lucky enough to have met throughout the past year. Her smile and determination usually gives me so much energy to keep on working towards my goals.

Here goes Gina.

***

Salomé, the Belgian – French world traveling handbag designer was schooling me on the ways of the world in places such as South-East Asia.

She’s a bit of a walking contradiction. Though petite in stature, she’s got grand goals for herself, her company and the world. In the land of foie gras, boeuf bourguignon, and high end cheese, she is vegan. So is her accessories company Wonder Women of the World, comprised mainly of handbags.

The handbags are made with traditional weavings from some of the places to which she has traveled like Cambodia, Vietnam and Laos. They are also a celebration of the long tradition and heritage of the women who made them.

As Salome spoke of the culture of weaving, mentally I was transported to an evening of women of various generations sitting together outside carrying on a craftsmanship that transcended to other times gone by while the sun cast a golden hue on the wrinkled as well as the youthful hands of weavers. When speaking of their inspiration for patterns, “Sometimes it’s simply a crack in the wall” she tells me. She noticed in many of these places, the women are doing everything including taking care of the family, cleaning the house, working in fields as well as weaving. She was in awe of their strength and power.

Like most women, Salome experienced the frustration of needing to change her handbag when life goes from day to night or to match an outfit. We’ve all made the switch only to have left our wallet or metro card in the other handbag. Salomé’s solution, don’t change the bag. Change the way you use it. Take out the strap and you have your day bag, take it off and there comes your evening clutch.

The handbags themselves are constructed in France and made from material such as cotton and PU. She is also looking to experiment with leathers made from materials like banana peels and pineapple skin.

Salomé isn’t just celebrating women. She’s empowering them as well. Femmes Actives, a French association she partners with, teaches skills to women that will make them more employable.

IMG_2006+.JPG

Her ultimate dream is for Wonder Women of the World to be representative of women from all countries. As the interview was wrapping up, she handed me a tote. Imprinted big and boldly was the company logo, Wonder Women of the World with the tagline, « We Are All Women ».

I’d argue Salome is empowering us all (both men and women) by setting the example that women’s empowerment can come in the form of tying tradition with the new as well as the idea of entrepreneurship for all.

***

To empower artisan women, you can preorder a WWoW accessory.

Feel free to comment on this post for any question !

Gina Dunn is on LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/ginavdunn/fr