Publié le

#Fashionrevolution

Souvent, en magasin, l’oeil est attiré.
Par un dessin, une forme, une couleur, un détail.
On se rapproche.
On prend l’objet en main.
D’abord avec délicatesse et puis avec une certaine frénésie.
On se met à l’explorer sous toutes ses coutures.
On vérifie qu’on pourra en faire un compagnon à vie.
Qu’il sera apte à nous accompagner dans la réalisation de nos rêves.
Que ce sera celui qui fera de nous celle que nous voulons être.

Viens alors le moment de regarder sa composition. Les matières qui se cachent derrière cette attirance presque physique pour l’objet devenu convoité. On vérifie qu’il est bien conforme à nos valeurs. Car si l’on a l’oeil entrainé, parfois on peut se tromper. La qualité c’est les matières. La qualité c’est le « made in ».

Et là, souvent, c’est le drame.

Des matières animales.
Un soupçon de soie ou de laine qui gâche un vêtement qui aurait été parfait.
Un « made in RPC » qui sonne comme le glas de la surconsommation faite au plus bas prix.
RPC c’est la République Populaire de Chine.
Plus joli que « made in China » certes, mais l’endroit ne change pas en changeant de nom.

Qui l’a fait?
Parfois un énigmatique « Designed in France » nous donne une indication.
Rarement en sait-on davantage.

Mais ça, c’était avant. 

Continuer la lecture de #Fashionrevolution

Publié le

De l’ananas dans le sac ?

big_ananasy-pinatex

La première fois qu’on m’a parlé de cuir d’ananas je crois que j’ai haussé les sourcils, du genre « What? ».

q3efpmq2bdkxy

Pincez-moi je rêve, ils sont devenus fous !

yfjvo1mf-fotolia-52283479-subscription-xxlPour moi l’ananas c’est ce beau fruit exotique qui me transporte, rien qu’à y penser, sous les tropiques d’un pays lointain. Je me vois déjà en train de siroter un cocktail tout en savourant des tranches de ce juteux fruit si sucré et bon pour la ligne!

Quelle idée donc d’avoir transformer ce plaisir gustatif en une matière?

Et pourtant.

L’idée est née de la Dr Carmen Hijosa qui a créé la bien nommée entreprise Ananas Anam pour développer sa trouvaille. Ses recherches venaient d’about à une matière non-tissée, faite à partir des feuilles de l’ananas !

Donc oui, il ne s’agit pas du fruit, mais bien des feuilles de la plante du même nom. Jusqu’alors ces feuilles étaient jetées, car considérées comme un « déchet » agricole, sans utilité.

Comment elle a eu l’idée de les récupérer pour les démembrer et les filer en une nouvelle matière ?

Continuer la lecture de De l’ananas dans le sac ?

Publié le

Les soldes ?

Tous les six mois c’est la même rengaine : impossible de faire plus de quelques pas dans la rue sans voir ces panneaux aux couleurs criardes avec leur chiffres qui font les yeux doux à nos portes-monnaies de braves gens.
« Tout à -50% »
« Jusqu’à -70% »

Comment résister à cet appel?

giphy.gif

Quelle affaire on ferait surtout ! Réussir à avoir ces merveilles vestimentaires qu’on regarde du coin de l’oeil depuis le début de la saison, enfin on pourrait réussir à l’avoir sans donner trop de sous aux marques! On sortirait donc gagnant de l’éternel duel consommateur vs. marques?


Continuer la lecture de Les soldes ?

Publié le

Un Noël éthique !

noel-ethique
C’est le moment de l’année tant attendu par certains, redoutés par d’autres. Les fêtes de fin d’année sont comme d’autres célébrations le moment de tous les excès et de tous les possibles.
Quand on y pense, on associe souvent les fêtes à une profusion de nourriture, de cadeaux, de boissons, de fêtes… Pourtant on sait déjà qu’en janvier on lira avec attention les conseils de la dernière cure detox, les nouveaux sports à tester, et les bonnes idées pour recycler les cadeaux non désirés.
Et si cette année on faisait à l’envers?
Et si on prévenait plutôt que de guérir ensuite?
Voici nos conseils pour passer des fêtes éthiques, sympathiques, et très festives !
table-de-fete-doree-signee-kelly-hoppen_5125412
Du repas à la fête, en passant par les cadeaux, voici nos astuces !

Continuer la lecture de Un Noël éthique !

Publié le

Les femmes s’activent !

Si nos accessoires WWoW sont assemblés par des femmes en insertion professionnelle, c’est parce que nous croyons au potentiel de chacune et que nous souhaitons les voir s’épanouir.

Pour cela, la base sur laquelle repose le reste est le travail. Le travail qui redonne confiance. Le travail qui permet de s’insérer dans la société. Le travail qui correspond à chacun. Le travail qui met en valeur les points forts, et permet de développer les points de progression.

En France, un dispositif a été mis en place dès les années 1970 pour redonner de l’autonomie aux personnes qui subissaient la hausse du chômage de masse, et ainsi lutter contre l’exclusion sociale et professionnelle. Aujourd’hui l’insertion par l’activité économique (IAE) est un tremplin social et professionnel, et permet à près d’une personne sur deux de retrouver un emploi stable ou de s’orienter vers une formation qualifiante.

IMG_2006+.JPG

La Loi

Dans les textes, le Contrat Unique d’Insertion (CUI) est décliné en deux formes selon la nature du secteur :

  • Le CUI-CAE (Contrat d’Accompagnement dans l’Emploi) pour le secteur non marchand
  • Le CUI-CIE (Contrat Initiative Emploi) pour le secteur marchand

L’aide financière allouée par l’État diffère selon le secteur, de même que l’obligation de formation de l’employeur (qui est une possibilité dans le cadre d’un CUI-CIE). Pour le reste, le principe est le même et la durée maximale de 2 ans aussi.

Les salariés titulaires d’un CUI-CAE sont ainsi des salariés à part entièreet bénéficient des mêmes conditions de travail que les autres salariés de l’entreprise et de l’ensemble des conventions et accords collectifs de l’entreprise.

IMG_1856++.JPG

Les Bénéficiaires

Qu’il s’agisse d’un CAE ou d’un CIE, les bénéficiaires sont des personnes qui rencontrent des difficultés particulières pour l’accès à l’emploi, et reconnues comme telles par l’État.

Les possibles bénéficiaires sont donc :

  • Des chômeurs de longue durée
  • Des seniors
  • Des travailleurs handicapés
  • Des bénéficiaires de minima sociaux : Revenue de Solidarité Active (RSA), Allocation de Solidarité Spécifique (ASS), Allocation aux Adultes Handicapés (AAH)

L’objectif étant de faciliter l’embauche des salariés, les salariés titulaires d’un CUI bénéficient d’un accompagnement professionnel, de tutorat par un salarié expérimenté de la structure, et de formation et validation des acquis. Ils peuvent également bénéficier de périodes de professionnalisation, qui associe des cours théoriques à des cours pratiques.

actives2.jpg

L’Atelier Femmes A.C.T.I.V.E.S.

Notre atelier de coeur, avec lequel on travaille depuis le début, est localisé à Saint-Denis (93) et a nommé le chantier « Fer et Refaire ». Le nom est très approprié pour cet atelier qui fait et refait la confiance de chacun. À l’envie de bien faire et au souci du détail s’ajoute, au fur et à mesure des confections, le plaisir de retrouver ses capacités et d’aller chaque semaine dans une seconde famille.

Car l’atelier n’est pas juste un lieu de travail et de formation. Avec des salariés ayant chacun des parcours et des origines différentes, c’est un véritable échange multiculturel qui s’opère chaque jour. Chacune apporte ainsi à tour de rôle un plat typique que tous partagent lors des pauses gourmandes et amicales. Entrer dans cet atelier c’est être transporté dans la tour de Babel, avec comme langue de communication (outre le français) une solidarité féminine et une empathie humaine à toutes épreuves. Chacune s’enthousiasme des avancées des autres et propose son aide quand elle est possible.

À chaque fois que je vais dans l’atelier, c’est une bouffée de résilience que je prends. Car si je sais que chaque salariée est arrivée ici après une période de chômage, de doute ou de détresse, elles n’en laissent rien paraître et me proposent toujours un café, un thé ou une sucrerie comme si de rien n’était.

Des Wonder Women vous avez dit?